Archives par mot-clé : adhérents

Devenez partenaire d’Option StartUp 2017

Après le succès de son édition en octobre 2016, l’opération Option Start Up est renouvelée et s’étend cette fois à l’ensemble du territoire national. Partenaire 2016, le Matériaupôle reconduit sa participation à l’événement 2017. Il s’engage sur la date du vendredi 13 octobre 2017, sur quatre créneaux horaires. Le détail est ici : OPTION START UP 2017

Option Startup 2017, une heure et demie de découverte

Adhérents, accordez-nous une heure et demi de votre temps pour faire découvrir aux collégiens et lycéens d’Île-de-France, vos innovations et vos métiers.

Compétences, profils et parcours d’entrepreneurs

Autant de sujets au travers desquels les élèves pourront identifier de nouvelles compétences, appréhender des profils et parcours d’entrepreneurs inédits pour mieux anticiper leurs métiers de demain.

Devenez prescripteurs Option Startup 2017

Alors, vous en êtes ? Si oui, inscrivez-vous sur l’un des quatre horaires réservés à l’événement. Suivez ce lien : OPTION STARTUP 2017

Pour tout savoir de l’édition 2016, retrouvez l’article sur notre collaboration en 2016 : Option StartUp 2016

Site Option Start UP : www.optionstartup.paris

Sur les réseaux sociaux, suivez le mot-clic : #OptionStartup

Partagez !

WéCO réinvente les toilettes publiques écologiques

Cécile Dekeuwer est à la tête d’une société qui (ré)invente l’usage de monter sur la selle. Avec WéCo, rien ne se perd, tout se transforme. Pour le bien-être de la planète et pour le confort de tous. Rencontre.

Qui êtes-vous ?

Cécile Dekeuwer, initiatrice et créatrice de la société WéCo.

Quelle est l’activité de WéCO ?

Notre société conçoit, produit et commercialise des toilettes à chasse d’eau, écologiques, autonomes, design et avec un bilan carbone positif.

Toilettes WECO
Toilettes WECO
Quelles sont les spécificités de vos produits/services ?

Notre ambition est de créer les toilettes de demain, adaptées aux enjeux et problématiques du futur: combattre le manque d’eau potable et mieux utiliser nos ressources naturelles. L’innovation technologique du traitement des eaux permet un recyclage des eaux usées en circuit fermé. Nos toilettes ne nécessitent donc aucun raccordement aux infrastructures sanitaires.

Comment avez-vous conçu et produit ces toilettes publiques écologiques ?

La base technologique de nos toilettes est issue d’une innovation de California Technology Institute  qui a conçu un système de traitement par électrolyse des eaux noires (l’eau mélangée aux déjections des toilettes). Les toilettes que nous concevons autour sont design, adaptées au lieu où nous les implantons et aux besoins des usagers. Nous les pensons comme des lieux agréables pour les sens, cherchant à changer l’image des toilettes publiques. La construction des toilettes se fait à Saint-tienne, ville du design, en s’appuyant sur des entreprises locales. Notre démarche écologique transparaît aussi dans le choix des matériaux utilisés dans nos toilettes : toilette à chasse d’eau économe, container recyclé, utilisation de bois…

Quelles sont vos perspectives de développement de marché pour vos toilettes innovantes ?

Nous commençons tout d’abord par le marché européen en proposant des toilettes design et adaptées aux besoins de tous. Dans un second temps, nous nous attaquerons aux pays en développement en Afrique ou en Asie. Nous avons spécialement des contacts en Chine et en inde.

Quelle est votre actualité ?

Nous venons juste de participer à Futur en Seine et développons notre réseau en participant à différents événements tels que le forum  Innovative City  à Nice. Nous sommes aussi des membres actifs de la commission ISO PC 305 TG qui cherche à créer une norme ISO pour des toilettes non-reliées au réseau sanitaire. Cela permettrait de développer ce produit et son utilisation, ainsi qu’à des petites entreprises, issues parfois de pays en développement, de trouver leur place dans un marché dominé par des géants.

Que vous apporte votre adhésion au Matériaupôle ?

Outre un accueil formidable dès le début où le Matériaupôle a été très proactif, en faisant la démarche de venir nous chercher et de se présenter, le réseau nous a apporté dès le début, sans que nous ne soyons encore membre du Matériaupôle,  un réseau extraordinaire de professionnels de qualité. Alors qu’au début nous ne voyions pas bien le lien entre notre activité industrielle de toilettes écologiques, très vite il est apparu que le réseau avait des membres et des contacts qui ont apporté beaucoup à notre activité, avec professionnalisme, compétence, sérieux, à l’image du MP.

Du fait de leurs liens excellents avec la Mairie de Vitry-sur-Seine, nous avons pu conclure une expérimentation de plusieurs mois avec elle. Idem sur le plan financier, le Matériaupôle a su nous mettre en contact avec les personnes et sur les dossiers de financements appropriés, alors que nous nous cassions les dents sur ce sujet depuis 2 ans.

Le Matériaupôle sait allier compétences et relations humaines, tout ceci dans un cadre très agréable.

En un mot, rejoignez le MP, vous ne pourrez pas être déçus !

Retrouvez toutes les informations

Sur leur site internet : WéCo

Partagez !

Le Matériaupôle reçoit au TechShop Leroy-Merlin Paris-Ivry

Le Matériaupôle, en partenariat avec le Techshop Leroy-Merlin, a le plaisir de vous convier à sa prochaine soirée des adhérents. Elle se tiendra le mercredi 14 juin 2017, à partir de 18h30 au TechShop Leroy-Merlin d’Ivry-sur-Seine.

Les intervenants de la soirée

Les thèmes de la soirée seront présentés par :

  • Mathilde Berchon, chargée d’affaire au TechShop Leroy-Merlin, qui proposera une visite guidée du TechShop Leroy-Merlin d’Ivry ;
  • Farid Taleb, chargé de projet création d’entreprises au centre de l’entrepreneuriat de Choisy-le-Roi ;
  • L’agence Coopérative MU, spécialiste de l’éco-conception, aide à la décision et force de propositions, de l’idée au produit !
  • Le Matériaupôle, le cluster francilien des matériaux, recherche et procédés, d’Ile-de-France.

La soirée se clôturera autour d’un verre.

Le déroulé de la soirée au TechShop Leroy-Merlin

Déroulé

  • 18h30  – arrivée et accueil
  • 18h45 – visite du TechShop
  • 19h00 – Mathilde Berchon
  • 19H05 – Farid Taleb (15 min) + questions
  • 19H20 – Coop MU (15 min) + questions
  • 19H35 – Matériaupôle (5 min)
  • 19H40 – Verre de l’amitié + réseautage
  • 20h30 – Fin de la soirée
Attention, les places sont limitées. Prenez soin de vous inscrire. 

Réservez votre soirée pour ce temps de rencontre particulier en cliquant sur ce lien : le mercredi 14 juin 2017.

 Vous pouvez également partager l’événement Facebook sur votre propre page : FACEBOOK
Les prochaines soirées des adhérents auront lieu le mercredi 13 septembre 2017, le mercredi 06 décembre 2017
Partagez !

Tenons salon aux Puces du Design 2017

Dans le cadre de nos actions 2017, nous avons contactés l’équipe des Puces du Design 2017, après que nous ayons visité ce salon spécialisé au mois de novembre 2016.

Cette 36e édition se tiendra du 18 au 21 mai 2017 au Parc des Expositions de la porte de Versailles, Paris 15e dans le nouveau Hall 3.1.

Tout seul ou ensemble aux Puces du Design 2017

Notre idée est que vous puissiez y être présent en bénéficiant de tarifs négociés grâce à une offre mutualisée avec plusieurs adhérents du Matériaupôle.

Dans tous les cas, voici les trois options que nous vous proposons :

Option 1 : location individuelle de stand
Vous prenez individuellement un stand dans la périphérie de la rue des designers makers. Il en coûtera 110€ HT le m2. L’organisateur fournit pour ce tarif des cloisons en coton gratté et un compteur électrique de 1Kw.

Option 2 : le village du Matériaupôle
C’est Matériaupôle qui se charge de prendre un stand d’une dimension certaine et se charge de rassembler un certain nombre d’entre vous pour l’occuper. Le m2 est toujours de 110€ HT le m2.Le but est de bénéficier d’un meilleur emplacement, avec plus de visibilité et de passage.

Par ailleurs, les adhérents présents seront invités à participer à une conférence sur la contrefaçon. En effet, une exposition à vocation pédagogique sur le sujet sera installée pendant l’événement. Si le thème ne vous convient pas, nous pourrons déterminer ensemble un sujet et le proposer aux organisateurs. Les animations auront lieu le vendredi 19 mai 2017.

C’est cette option que nous allons privilégier. Son aboutissement dépendra de votre engagement et votre soutien.

Option 3 : Appel à candidature Rue des Designers Makers
Vous répondez à un appel à candidature Rue des Designers Makers :
Il s’agit de répondre à des conditions soumises à l’autorité d’un jury. Un stand dans la Rue des Designers Makers reste payant. Il coûte 800€ HT pour 10 m2 de surface occupée.

Renseignements sur cet appel : Appel à candidature Puces Design 2017

AAC La rue des designers makers
AAC La rue des designers makers

 

Pour mieux visualiser notre stand dédié, vous trouverez l’emplacement provisoire (cercle rouge) que nous ont réservé les organisateurs pour cette 36e édition des Puces du Design.

Emplacement du Materiaupole aux Puces du Design
Emplacement du Materiaupole aux Puces du Design

 

Pour plus d’informations sur cette action collective, prenez contact avec : Jean-Philippe TRIGLA – jp.trigla@materiaupole.com / 07 68 41 27 44

À propos des Puces du Design

Les Puces du Design
Les Puces du Design

Premier salon européen exclusivement consacré au design d’après-guerre, les Puces du Design se sont construites, depuis 1999, une réputation internationale…

Parmi les exposants, des galeristes viennent de toute la France et de toute l’Europe jusqu’à Paris considérant Les Puces du Design comme un événement majeur sur la scène internationale du design vintage.

La sélection reflète les tendances et spécificités de leurs origines et apportent à l’événement une dimension unique. Sont sélectionnées pour l’événement des pièces signées par les plus grands designers -Eames, Panton, Saarinen, Jacobsen, Matégot, Prouvé, Perriand, Paulin…

Partagez !

Pascal Quetin, expert en organisation de production

Pascal Quetin a choisi de poursuivre son activité professionnelle en proposant de mettre son expertise de l’organisation de production au service des membres du réseau du Matériaupôle.

Quarante années d’expérience

Avec toutes ses années d’expérience, Pascal est expérimenté dans les secteurs de l’habillement, l’automobile et la logistique interne. Sa compétence s’est bâtie en occupant des postes de production (couture, logistique, assemblage…) et  des fonctions de responsable de fabrication et de services techniques liés à la production industrielle.

Que souhaite apporter Pascal Quetin à Matériaupôle et à ses adhérents ?

Il est surtout convaincu que la force industrielle d’un pays passe par la performance de son réseau de TPE et PME. C’est par la réactivité et l’adaptation permanente que ces entreprises doivent répondre aux demandes et aux besoins de leurs clients.

Nourri par sa passion pour la production, il veut mettre ses compétences à disposition du Matériaupôle. De cette façon, il souhaite pouvoir aider les entreprises adhérentes à répondre à deux besoins qu’elles recherchent mais qu’elles n’ont pas toujours la possibilité de satisfaire :

  • le support technique.
  • la formation.

Des entreprises font appel aux services de Pascal Quetin. Voici des exemples de proposition de formation ou d’études qu’il dispense :

  • Support méthodes (gamme de fabrication, analyse des temps, équilibrage…),
  • Organisation de la production et des flux logistique interne,
  • Assistance de progrès continus (analyse de la valeur, 5S, Kaizen, SMED, Poka Yoké…)
  • Formation au calcul des temps (chronométrage ou prédéterminés (MTM, SMB2)…)

Pour plus de détails et d’information : www.pascal-quetin.com

Partagez !

Quand écoconception vibre avec ingéniosité

L’ écoconception[i] a été le thème principal de la Matinale du Matériaupôle ce jeudi 15 décembre 2016 à l’Agence du développement du Val-de-Marne à Ivry/Seine. Elle a réuni une cinquantaine de participants autour de membres du réseau de l’association concernés par le sujet. Ces derniers ont présenté leurs solutions innovantes et leurs modèles économiques. L’assistance a pu constater que de jeunes entreprises pouvaient concevoir et créer de la richesse autrement à travers l’écoconception.

Une cinquantaine de participants sont venus assistés aux présentations des solutions écoconçues des adhérents du Matériaupôle. L’événement a été à peine troublé par les perturbations du RER C et la grève des chauffeurs VTC immobilisant une partie du périphérique parisien. Une prouesse car l’événement s’est tenu dans les locaux de l’Agence du développement du Val-de-Marne à Ivry-sur-Seine (94).

Les solutions écoconçues de nos adhérents

Bernard Fontaine, le président du Matériaupôle et son équipe ont rassemblé autour d’eux, un conférencier de l’université Mines Paris Tech pour introduire le thème de l’écoconception, des témoignages d’entrepreneurs, des présentations courtes de solutions écoconçues des membres de l’association et une table ronde animée par une des adhérentes du réseau. Il s’agissait d’exposer leurs solutions concrètes de concevoir, fabriquer, habiter autrement en étant moins impactant pour la planète et notre santé.

L’après-midi était consacrée à la visite des ateliers de Bilum et Maximum. Co-organisée avec le réseau des éco-acteurs du Val-de-Marne, une dizaine de participants accompagnée par Carine Gauthier, chargée de mission auprès du Département, ont pu découvrir des lieux de production qui pratiquent l’écoconception au quotidien.

L’intérêt de cet événement était de présenter un large panorama de solutions imaginées, conçues et mises en pratique par les adhérents. Venant d’univers différents, ces jeunes entreprises, start-up ou indépendants constituent, autour du Matériaupôle, un réseau riche et varié préoccupé par les enjeux économiques émergents et les nouvelles formes de création de richesse que génère l’écoconception.

Après les mots de bienvenue de Elisabeth Rodrigues, directrice de l’Agence du Développement du Val-de-Marne, le président du Matériaupôle a rappelé le thème principal de l’événement : l’écoconception est-elle un levier de croissance pour les entreprises ? Il a ensuite laissé la parole à Joël Ntsondé, chercheur à Mines Paris Tech. Dans une présentation et riche d’informations, il a introduit la démarche d’écoconception, puis répondu en partie à la question posée. En effet, « 98% des entreprises indiquent avoir un profit supérieur ou égal suite à la mise en place d’une démarche d’écoconception », selon une étude de l’Institut de développement de produits et le Pôle Ecoconception menée en 2013.

DES RETOURS POSITIFS

Les résultats obtenus par les adhérents du Matériaupôle abondent dans le sens de l’étude du Pôle Ecoconception de 2013. Souvent, ils ont fait de l’écoconception la base de leur activité. Ils ont ainsi conçu des modèles économiques dont la proposition de valeurs permet de dégager des marges bénéficiaires et d’accumuler peu à peu des points de croissance supplémentaires.

C’est ce qu’a constaté un des participants, Pascal Quetin, ingénieur consultant en production et logistique interne : « les points forts de cette journée ont été les thèmes sur l’écoconception, les produits, la motivation des intervenants tant dans leurs domaines que leurs convictions personnelles. Sincèrement, j’ai été touché et très ému de cette force que portait tous ces créateurs et dirigeants d’entreprises. »

L’avis de cet entrepreneur trouve un écho dans la conclusion des élus du Territoire. Ainsi, M. Patrice Diguet, vice-président délégué aux activités productives du Territoire Grand Orly Seine Bièvre a indiqué que « cela montre à quel point l’association Matériaupôle répond parfaitement à son objectif d’être, dans une approche pluridisciplinaire, le creuset de tous les métiers, savoir-faire et techniques autour des matériaux. Elle favorise ainsi l’émergence de projets innovants, expérimentaux, collaboratifs et de recherche ».

M. Pierre Bell-Lloch a renchéri en indiquant que « l’avenir est en marche dans le Val-de-Marne. Avec les Matinales de l’écoconception, des entrepreneurs ingénieux au service de l’environnement nous ont présentés ce matin leurs projets dans un territoire qui innove et qui replace l’homme au centre du système ».

OBJECTIF ATTEINT POUR LE matériaupôle

L’objectif est donc atteint pour l’association du Matériaupôle. Sa Matinale se veut le reflet des actions ambitieuses de l’association. Celle-ci veut rapprocher le monde de la recherche, des entreprises, de l’art et les territoires pour se mettre davantage au service de ses membres. Le meilleur reste à venir. « Nous n’avons pas chômé en 2016. Nous pensons que 2017 sera meilleure » a conclue Bernard Fontaine.

POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR L’ÉCOCONCEPTION

Pour plus d’informations sur l’écoconception, retrouvez ici le document de présentation de Joël Ntsondé de Mines Paris Tech : l’écoconception, un levier de croissance pour les entreprises ?

Les intervenants de la matinale sur l’écoconception

 

Quelques questions pour mieux vous servir

Si vous avez participé à la Matinale 2016, merci de prendre quelques minutes pour répondre à ce petit questionnaire. Vos réponses nous permettront d’améliorer l’organisation des nos prochains événements : questionnaire.

Le Matériaupôle et vous

Pour en savoir plus sur nos activités, inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle en contactant le 07 68 41 27 44 ou nous adresser un mail à jp.trigla@materiaupole.com

Nous vous rappelons que le #6Pasteur accueille vos projets dans notre espace d’expérimentations et de coworking. Appelez au 06 87 71 83 11 pour plus d’informations.

____________________________________________________________________________________

[i] On sait que l’écoconception est encadrée par la norme ISO/TR 14062 de 2002. Elle dit que « l’écoconception consiste à intégrer des aspects environnementaux dans la conception et le développement de produits ». Une directive de 2009 définit l’écoconception comme « l’intégration des caractéristiques environnementales dans la conception du produit en vue d’améliorer la performance environnementale du produit tout au long de son cycle de vie ».

Partagez !

Ecoconception : un levier de croissance pour les entreprises ?

Ecoconception : un levier de croissance pour les entreprises ? La matinale 2016 du Matériaupôle

Trouvez toutes les réponses sur l’écoconception lors de la Matinale du Matériaupôle le jeudi 15 décembre 2016, de 8h30 à 13h, à l’Agence du Développement du Val-de-Marne au 23 rue Raspail à Ivry-sur-Seine (94200).

La Matinale 2016 du Matériaupôle est co-organisée avec le Conseil Départemental du Val-de-Mane et l’Agence du Développement du Val-de-Marne.

Après la Matinale, nous organisons l’après-midi avec le réseau des écoacteurs du Val-de-Marne et le département une visite des ateliers de deux entreprises.

Cette matinée sera placée sous le patronage de :

  • Patrice Diguet, vice-président délégué aux activités productives du Territoire Grand Orly Seine Bièvre
  • Pierre Bell’Lloch, vice-président du Conseil départemental du Val-de-Marne
Pour vous inscrire à la MATINALE, c’est par ici.
Plus d’information sur la visites des ateliers de Bilum et de Maximum.

Présentations des intervenants

Le conférencier pour la conférence d’ouverture

Joël Ntsondé, consultant et chercheur en management, effectue actuellement une thèse au CGS – Centre de Gestion Scientifique de Mines ParisTech. Ses travaux portent sur l’innovation responsable et l’économie circulaire, et plus particulièrement, sur les mécanismes de coopération inter-organisationnels qui permettent aux acteurs socio-économiques de co-concevoir des modèles économiques à la fois plus innovants et plus durables.

 

Les pitchers

Patricia Ruscito, présidente de ArtScience 21. Flowers Of Change est une œuvre planétaire participative de l’artiste Pierre Estève destinée à faire prendre conscience à l’humanité de la nécessité d’éradiquer les déchets plastiques de la surface de la terre et des océans. A partir de bouteilles de plastique recyclées, l’artiste et des milliers de “fleuristes du changement” créent des “Floraisons”.

 

 

Flowers of Change a été labellisée COP21, COP 22 et Année Internationale de la Lumière 2015.

 

 

Yves Le Corfec, fondateur de IPSIIS. IPSIIS développe des mousses isolantes, incombustibles et réfractaires ainsi que les procédés de production et de mise en œuvre de ces matériaux. IPSIIS valorise des ressources naturelles et matériaux recyclés dans des usages améliorant l’efficacité énergétique des équipements et du bâtiment sans concession relative à la santé ou la sécurité.

 

Les matériaux IPSIIS trouvent leurs applications essentielles dans les domaines de l’isolation haute température (Fours, équipements industriels) et dans l’obtention de matériaux de construction et d’isolation par recyclage de matière secondaires ou exploitation de ressources communes.

 

 

Laura Cooper et Simon Sow, fondateurs de Mask Génération. Mask Génération est né suite à un constat simple : il n’existe aucun masque anti-pollution qui allie à la fois esthétique/mode et réelle efficacité contre les particules fines.

Or la population européenne, en particulier les cyclistes et motocyclistes, sont de plus en plus conscients de l’impact de la pollution sur leur santé et souhaitent un produit de confiance.

Notre objectif ? Faire du masque un accessoire incontournable.

 

 

Daovone Sribouavong, fondatrice de MATABASE. MATABASE participe à la structuration et à l’émergence d’une filière éco-responsable en fédérant l’ensemble des acteurs et en simplifiant l’accès aux éco-matériaux (neuf ou issus du réemploi).

Plus qu’une énième plateforme numérique,

MATABASE propose une démarche globale connectée à la réalité pour accompagner le développement d’une économie responsable et économiquement durable.

 

Gaëlle Kikteff, chargée des partenariats ressources pour les Ateliers Maximum.

Les Ateliers Maximum sont une manufacture de mobilier qui puise toute sa matière première dans les pertes de production industrielles. « Nos objets sont issus des poubelles. Notre but est qu’ils n’y retournent pas » ainsi Maximum conçoit et fabrique du mobilier à partir des chutes, pertes et rebuts des productions industrielles.

Ces productions en séries entraînent des déchets qui sont eux aussi sériels, tant dans la constance de leur forme que dans la récurrence de leur « fabrication ».

Il est donc possible de les envisager comme des pièces détachées au départ d’une nouvelle production en série.

Le processus de production est alors inversé. En effet, dans les industries classiques, la fabrication est faite en fonction d’un dessin. Maximum dessine en fonction de formes déjà fabriquées.

 

Pascal Colné, fondateur du cabinet conseil Univers & Conseils. Il s’agit pour nous d’accompagner l’évolution des modes de vie qui aspirent à  un espace de vie plus mobile, plus flexible, plus évolutif.

Nous souhaitons soutenir et accompagner l’émergence de nouveaux besoins liés à la recherche de ces nouveaux modes de vie, par un système constructif capable de se plier aux évolutions des besoins.

Par la réalisation écologiques de solutions durables, la limitation extrême des déchets et l’utilisation de filières courtes de produits naturels ou issus du recyclage.

 

Aurélia Wolff, fondarice de l’atelier WHOLE. Créée par Aurélia Wolff en 2014, WHOLE est une marque de design textile écologique et made in France. C’est une philosophie et un art de vivre.

Teindre de façon artisanale à partir de plantes, revaloriser les déchets, utiliser des tissus biologiques, s’inscrire dans une démarche locale, respecter l’environnement, le concept WHOLE intègre tout ce processus de l’idée au produit et jusqu’au consommateur.

Les produits WHOLE sont issus de cette nouvelle façon de penser et sont entièrement conçus et réalisés en France.

 

Les intervenants de la table ronde

Elisabeth Steffann, consultante indépendante en gestion et valorisation de projets en économie circulaire et RSE

Agir comme un catalyseur et accompagner les entreprises désireuses d’inscrire le développement durable au cœur de leur stratégie, en s’appuyant sur l’économie circulaire pour imaginer de nouveaux modèles économiques pérennes.

Faciliter le dialogue entre l’ensemble des parties-prenantes et promouvoir les actions réalisées afin de renforcer l’image et la notoriété de l’entreprise, tant en interne qu’en externe.

 

Hélène de la Moureyre, directrice de Bilum

Depuis 2005, Bilum donne une seconde vie aux matières mises au rebut et les transforme en une large collection de sacs et d’accessoires.

Unique et singulière, chaque pièce est le résultat d’une fabrication totalement française et d’une production responsable et écologique.

 

Pionnier en France de la transformation des bâches publicitaires géantes, Bilum innove sans cesse et travaille avec des matières récupérées toujours nouvelles : airbags, tissus, toiles enduites, voiles de bateau, drapeaux, affiches publicitaires, etc.

 

 

 

François-Xavier Ferrari, co-fondateur de Coopérative Mu. Mu est une agence innovante d’éco-conception. Nous identifions les enjeux environnementaux au tout début de vos projets et vous accompagnons à transformer vos idées de produits en écoproduits innovants.

 

Mu repose sur la collaboration d’experts aux métiers complémentaires : l’analyse et la précision de l’ingénierie de l’environnement, l’approche intuitive et créative du design industriel. Ils orientent vos équipes dans la création et la prise de décision tout au long du projet.

 

Elias Gérard, ingénieur chez ECHY

Comment faire entrer la lumière naturelle à l’intérieur ? C’est sur cette problématique que travaille ECHY.

Echy a trouvé la solution en captant la lumière du soleil à l’extérieur des bâtiments et la transporte à l’intérieur par le biais de la fibre optique.

Cela permet de bénéficier des impacts positifs de la lumière du soleil sur la santé (confort visuel, bien-être…), de valoriser les espaces sombres ou dépourvus d’ouvertures, d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments et d’utiliser une technologie 100% naturelle, propre et durable.

 

Catalina Trujillo, fondatrice de HAIKO. HAIKO est une marque et une démarche d’éco-conception autour du carton et des fibres végétales.

 

C’est aussi un atelier de recherche et de création en ennoblissement de carton usagé.

Il vise à développer des techniques artisanales alliées à des procédés mécaniques, numériques et industriels dans le but de le transformer en véritable nouveau matériau aux applications d’architecture d’intérieur très variées.

 

Soraya Sekkouri, fondatrice de Jetbaïk. Le JetBaïk est un tricycle à assistance électrique doté d’un toit, d’un coffre, permettant le transport de 2 personnes ou de matériel.

C’est un moyen de déplacement innovant n’émettant pas de polluants, permettant une action sur l’environnement et la pollution de l’air. Il entre dans la catégorie des cycles à assistance électrique, mais intègre différentes innovations permettant de devenir le chaînon manquant entre le vélo et la voiture.

 

Par ses différences avec un vélo classique, il présente à la fois innovation technique et innovation d’usage.

Le Jetbaïk est fabriqué en France.

Partagez !